Juste un peu de Loustone

portrait de LoustoneNé de mère et de père connus, il me fut bien difficile de m'affirmer dans ma famille nombreuse. Je poussais mes premiers vagissements, ce vendredi 13, dont l'année fut marquée par un "petit pas pour l'homme et un pas de géant pour l'humanité".

Prématuré, je dus mon salut à ma grande force de caractère et résistais dès mes premiers instants aux attaques d'une grande faucheuse échaudée par ce pied de nez que je tirais dès le départ à mon destin. Je ne vous le cache pas, il faut bien l'admettre la chance ne fut jamais mon équipière.

Je présentais très rapidement des velléités artistiques, tant musicales que picturales. Et bientôt, la maisonnée résonnait des instruments les plus hétéroclites pour lesquels je me passionnais. A l'image de mes parents qui goûtèrent peu ce maelström assourdissant, mes frères et sœur n'apprécièrent guère que mes balbutiements dans la peinture. Peut-être faut-il y voir une raison pour laquelle je me retrouvais bien vite fils unique... Les autres ayant déserté très jeunes le champ de bataille !

L'adolescence confirmait, au grand dam de mes proches, ces dispositions artistiques. Incompris de tous, je me découvris un ami fidèle en la personne de mon premier ordinateur personnel ! Arrivé à l'âge adulte, voici le résultat...